L'humidité ascensionnelle

En cas d’absence ou de défaillance d’une membrane d’étanchéité à la base d’un mur, les matériaux de construction en contact
avec l’eau ou le sol humide sont soumis à une remontée capillaire, qui se propage de bas en haut pour atteindre environ un mètre de hauteur.

L’importance de la remontée capillaire dans un mur va dépendre :

  • Des matériaux concernés ;

  • De l’épaisseur des murs et de leur teneur en sels;

  • De la porosité globale ;

  • Du taux d’évaporation potentiel.

Une maçonnerie en contact avec une source d’eau fonctionne comme une pompe, un buvard !

L’humidité ascensionnelle s’identifie le plus souvent au bas des murs par :

  • Des joints,mortiers ou briques dégradés ;

  • La présence à l’extérieur de mousses ;

  • Une forte humidité de l’air généralisée à l’intérieur du logement ;

  • La présence de moisissures et/ou champignons (tâches noires et colorées) ;

  • Des enduits de plafonnage décollés (son creux) ;

  • L’humidité de la majorité des murs sur 0.5 à 1.5 m de haut.

Les produits à tendance « hydrophobe », comme par exemple les silicones oligomères, réduisent les énergies
superficielles des pores et capillaires des matériaux et les rendent répulsifs à l’eau

GARANTIE 30 ANS.